CHRETIENS POUR LA JUSTICE (C-JUST) : DOCUMENTS SUR LE SITE WEB

Publié le par Theodore NGOY

Cliquez sur le lien suivant pour avoir accès au site web de "Chrétiens pour la Justice" (C-Just) qui contient des documents et des articles (http://www.c-just.org/quisommesnous.html) notamment :


Qu'est-ce que "chretiens pour la Justice", en sigle "C.Just." ?


Une Association nationale et internationale sans but lucratif, de type Organisation Non Gouvernementale de Droits Humains, en sigle ONGDH.

Ce n'est pas un parti politique, mais un groupe de pression pour la justice.

Nous sommes plusieurs : des chrétiens Protestants, Kimbanguistes, Catholiques, Orthodoxes, ceux des églises de réveil, des croyants Musulmans, des non croyants, des partis politiques, des associations diverses de la Société Civile, tous mûs par la seule valeur fédératrice et universelle à faire connaître à toute personne, à défendre et à promouvoir: «LA JUSTICE ».

Quand nous avons commencé "C.JUST", avec le Pasteur Théodore NGOY, qui en est le Président, et avec plusieurs autres Serviteurs de Dieu et des Laïcs, nous ne savions pas que le projet allait prendre l’ ampleur qu’il a à ce jour. Beaucoup nous rejoignent sans effort, parce que c'est un vent de l'Esprit de Dieu Notre Père et de Notre Seigneur Jésus-Christ qui souffle.

Nous sommes déterminés à restaurer la Justice dans notre nation, et à travers le monde tel que l'ont fait Martin Luther King et consorts, même au prix de n'importe quel sacrifice. Le chrétien est le sel de la terre. A ce titre, il doit s'appliquer à vivre et à agir comme tel, doit guérir les plaies, arrêter la pourriture, donner sa saveur au monde par la justice.

" EST-CE JUSTE ? "

Cette interrogation sera désormais le fer de lance de tout Congolais pour défendre la liberté par la justice, dans son pays et ailleurs, en conformité avec les lois et les règlements en vigueur.

C'est l'approche qui conduira notre démarche de conscientisation du citoyen et du dirigeant sur la question fondamentale : "Est-ce  juste ? ", et dès lors qu'il s'avère évident que: "ce n'est pas juste ", nous rejetterons sans autre forme de procès, l'injustice en vue de promouvoir et défendre ce qui est juste pour la renaissance du CONGO et du Monde.

Sans justice, il n'y a pas de dignité, écrivait LUMUMBA à Pauline.

L'injustice a frustré beaucoup de Congolais: des magistrats, des fonctionnaires, des agents de l'Etat, des enseignants, des professeurs, des parents, des élèves, des commerçants, des paysans, des artistes, etc.

Et Maintenant, est-ce que c'est juste que ceux qui ont massacré atrocement, près de quatre millions de Congolais, viennent les gouverner, grâce à l'Accord Global et Inclusif ?
Est-ce  juste que les auteurs et co-auteurs des massacres et des actes de cannibalisme, gouvernent, malgré tout, les Congolais ?

Est-ce juste que l’Accord Global et Inclusif installe au pouvoir à Kinshasa, ceux que des patriotes Congolais combattent au prix de leur liberté et de leur vie dans le Sud - Kivu, le Nord - Kivu, la Province Orientale, le Maniema,l’Equateur, le Kasaï, le Katanga.

Est-ce  juste que ceux que les kinois ont combattu dès le 2 août 1998 au prix de leur sang, ceux-Ià mêmes qui avaient injustement privé les kinois de courant et d’eau plusieurs jours durant, reviennent à Kinshasa comme gouvernants grâce à l'Accord Global et Inclusif ?

Est-ce  juste que la constitution de la transition rédigée en grande partie par des experts étrangers, soit adoptée à l'étranger en dehors du peuple Congolais souverain ?

Si ce n'est pas juste, pourquoi alors l’accepter ?

Est-ce  juste qu'un citoyen perde son emploi sans motif valable et sans aucune indemnisation après une prestation de plusieurs années ?

Est-ce  juste que quelqu'un soit mis en prison parce qu'il a refusé de cautionner un détournement ordonné par son supérieur ?

Est-ce  juste que la maman qui vend au marché paie les taxes sans en connaître l'affectation pendant que des individus au pouvoir s' enrichissent avec les leurs ?

Est-ce juste que des parents, sans rémunérations conséquentes soient contraints à payer des frais de scolarité importants, au demeurant fixés en monnaies étrangères, pour les études de leurs enfants ?

Est-ce  juste que, sans formation équivalente, des civils se muent, en l'espace d'un matin, en majors, colonels ou généraux, pendant que ceux qui ont suivi la formation d'officiers dans des académies militaires mondialement connues pour la qualité de leur formation, servent toujours sous le drapeau en étant frustrés?

Est-ce juste…?
Est-ce juste...?

Voilà notre lutte !

Pour ne pas continuer à subir indéfiniment l'injustice, les Congolais de toutes les confessions religieuses ont créé l'organisation de vulgarisation, de défense et de promotion de la Justice, dénommée«CHRETIENS POUR LA JUSTICE», en sigle "C.Just " .

Cette organisation est née pour tout Congolais frustré par l'injustice et qui veut se battre pour établir la Justice dans tout le Congo, à tous les niveaux.

L'Assemblée Constitutive de « C.Just » a eu lieu le samedi 25 janvier 2003 à l'Immeuble CCIC (ex CCIZ), dans la commsune de la Gombe, à Kinshasa.

Au cours de celle-ci, les membres effectifs ont adopté les statuts de « C.Just » et plébiscité à l'unanimité Me Théodore NGOY ILUNGA WA NSENGA en qualité de Président National et International transitoire de « C.Just » conformément aux prescrits de l'article 55 des statuts de «C.Just». Il lui a été donné mandat de réaliser l'implantation effective de l'organisation à travers toute la République et dans le monde, suivant l'ossature organisationnelle décrite au point relatif à l'organisation de « C.Just ».

A l'issue de son Assemblée Constitutive, suivie immédiatement de la tenue de la première assemblée générale, « C.Just » a fait une déclaration sur les actes d'injustice en République Démocratique du Congo depuis l'indépendance jusqu'à ce jour, les massacres et les actes de cannibalisme en Ituri, et sur l'Accord Global et Inclusif.

Le 31 janvier 2003, « C.Just » a, dans un communiqué de presse, dénoncé et condamné énergiquement les traitements inhumains et dégradants infligés aux condamnés à mort , détenus au Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa, dans l'affaire de l'assassinat du Président de la République, Son Excellence Laurent Désiré KABlLA.

Puisse tout homme épris de Justice, venir en aide à tous égards à notre organisation, pour qu'elle fasse triompher la Justice, sans laquelle il n'y a pas d'Etat de Droit, il n'y a pas de République et il n'y a pas de Citoyen protégé dans sa dignité.

Veux-tu bien en parler à d'autres qui ont le même idéal ? Tu peux aussi leur envoyer ce dépliant.

En peu de temps, des milliers se sont joints à nous. Toi aussi, viens !

QUEL EST LE BUT DE L'ASSOCIATION ?

L'instauration de la culture de la justice par la conscientisation du citoyen et du dirigeant sur ce qui est juste afin de les amener, en tout temps et en tout lieu, à rejeter et à combattre, à tout prix, ce qui n'est pas juste.

QUELS SONT LES OBJECTIFS VISES ?

Conscientiser le citoyen et le dirigeant à la pratique de la justice et à la connaissance de leurs droits respectifs ;


Défendre et promouvoir la justice en tant que valeur fédératrice des aspirations des peuples et valeur refondatrice de la République Démocratique du Congo et des nations du monde ;
Créer une nouvelle conception dans la gestion de la chose publique par la référence permanente aux vertus chrétiennes telles que la justice, l'intégrité, la vérité et la fidélité ;


Assurer le triomphe de ces vertus dans les grands débats nationaux et internationaux;
Inculquer aux Citoyens Congolais le sens du sacrifice national et de la promotion des vertus spirituelles au détriment de l'avidité des biens matériels ;


Oeuvrer pour le respect du droit international, de l'éthique et de la morale dans les rapports entre les Etats, les individus, au sein des organisations internationales, et de toute la société internationale.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Placide Bulaimu 01/05/2010 15:30



C-Juste est belle et bien un de ce ONGDH qui a des belles anbitions sans actions. Pourqoui CJ ne publie pas des rapports sur les atteintes des droits de l'homme en RDC?